les essences de bois dans le meuble ancien
voir les bois en détail
patchwork des essences les plus utilisées en marqueterie
liste des bois avec détails et photos
scie à placage
dessin d'après Douville à Paris
En 1799, un menuisier d'Auxerre,
nommé Cochot invente la scie au
" bois montant ".

Cette machine à la fois très ingénieuse et très précise permettait de débiter : des plateaux, des feuillets et surtout du placage.
En effet, par son système de débit d'une grume verticale montante, par une lame alternative horizontale et du fait de la bonne tenue en tension de la lame dans son cadre, ainsi que des progrès réalisés dans la fabrication des aciers, cette machine fut la première qui permit d'abandonner le sciage manuel des placages qui jusque-là s'effectuait à l'aide d'une scie à presse.

La généralisation et l'amélioration de la scie à bois montant permettent de réduire de beaucoup l'épaisseur de sciage des placages. On passa de 3 à 4 m/m à 1,5 m/m, L'amélioration de la qualité des lames et le doigté des scieurs fit qu'aux environs de 1860, il était courant de faire 20 feuilles d'acajou dans un massif de un pouce d'épaisseur; c'était une sorte de concours de dextérité qui les poussaient, autant que le besoin d'économiser les bois précieux. Il faux se rendre compte que pour sortir une feuille de 1 m/m, il faut 3 m/m de sciure!les placages faisaient à peine 7/10 de m/m d'épaisseur à la fin du XIX°.

En 1807, un anglais, Newbury met au point la scie à ruban.

Vers 1825, on mentionne l'installation d'une machine à trancher le bois à Pont de Claix dans l'Isère. Le peu de documents existants laisse croire que son utilisation resta très marginale.

En 1835, un facteur de pianos du nom de Faveryer met au point une machine permettant de dérouler du placage en continu.

En 1860. Garand perfectionne le système du déroulage et met au point une machine d'une incontestable modernité. C'est dans le brevet de cette invention que pour la première fois on parle de faire bouillir le bois avant de le travailler pour l'assouplir.

Aujourd'hui, les vrai restaurateur n'utilisent pas le placage tranché sur du mobilier ancien.

Afin d'effectuer des pièces sur du mobilier XVIII° le résultat final en matière de finition dépend de la qualité des matériaux employés: placage, colle, ponçage, vernis gomme-laque.

Cependant, l'effet de l'étuvage pour le tranchage, ouvre les pores du bois et lave les couleurs qu'il contient, ce qui fait que le placage a un aspect et une couleur très différente de ce qu'on obtient par le sciage: il est délavé. A ce stade il faut remettre des teintes pour retrouver la densité des tons naturels!

De plus le tranchage fabrique une porosité supplémentaire du au couteau agissant comme un coin, la fibre s'arrachant devant la lame qui fait que la colle migre vers la surface et risque de laisser des traces lors de la finition.

liste des bois avec détails et photos

Les traces de sciage peuvent être:
manuelles sciage manuel

estompées à la râpe.
siège XVIIème

estompé
   
circulaires (apparition de la scie circulaire en G.B. en 1794) circulaire

à la ruban
(apparition de la scie à ruban en G.B. en 1807)

ruban
   

Dossier bois par : Atelier Wagner & Chavanis


webmaster Sunnymouse